KANDAHAR : 19 & 20-02-2016
J
0
0
0
H
-1
-7
M
-5
-5
S
-4
-7
facebook Twitter Instagram YouTube
FR EN

LA COURSE, MEILLEURS MONDIAUX

Les meilleurs skieurs mondiaux

Venez les découvrir en action...

AKSEL LUND SVINDAL (NOR)
MARCEL HIRSCHER (AUT)
TED LIGETY (USA)
KJETIL JANSRUD (NOR)
ALEXIS PINTURAULT (FRA)
ERIK GUAY (CAN)
VICTOR MUFFAT JEANDET (FRA)

AKSEL LUND SVINDAL (NOR)

Un des ‘anciens’ sur le circuit de la Coupe du Monde avec ses 33 ans, Aksel Lund Svindal a réalisé un superbe comeback en début de saison, triomphant à deux reprises à Lake Louise plus d’un an après s’être déchiré le tendon d’Achille en jouant au football à Soelden, en Autriche !

Le Norvégien – un des plus titrés parmi les coureurs en activité avec ses nombreux titres olympiques et mondiaux, ses deux gros globes de cristal et sa vingtaine de victoires en Coupe du Monde dans quatre disciplines, compte maintenant neuf victoires au Canada où il a célébré sa toute première victoire en Coupe du Monde en novembre 2005 !

Le grand Norvégien a brillé sur la plupart des pistes de vitesse du circuit Coupe du Monde accumulant une vingtaine de podiums dans près d’une dizaine de stations. Il n’a manqué ce podium que dans trois compétitions – à Val Gardena, Garmisch-Partenkirchen et à Chamonix où il n’a pu faire mieux que 8ème jusqu’à présent ! Il va certainement tout faire pour combler ces lacunes alors qu’il tentera une fois encore de battre Marcel Hirscher dans le classement général de la Coupe du Monde 2016.

http://www.aksellundsvindal.com/


TED LIGETY (USA)

Le meilleur géantiste de sa génération n’a pas fini d’étonner et d’impressionner ses supporters et rivaux – autant par sa superbe technique que son palmarès où figurent notamment quatre médailles d’or consécutives en géant aux Mondiaux (2011/13/15) et aux Jeux Olympiques de Sochi en 2014. Cet ancien spécialiste de slalom se révélait au grand public par son surprenant triomphe dans le combiné olympique de Sestrière en 2006 – quelques semaines avant son premier succès en Coupe du Monde lors du slalom géant de Yongpyong en Corée !

En février 2013 il devint le premier skieur alpin depuis Jean-Claude Killy à s’adjuger trois titres dans les mêmes épreuves à médailles lorsqu’il domina aussi bien le Super-G que le combiné alpin et le slalom géant à Schladming.

En tout, Ted a conquis sept titres de 2006 à 2015 – et s’est imposé sur presque toutes les pistes de slalom géant du circuit international. Voici trois ans, il devenait le premier skieur depuis le grand Alberto Tomba à réaliser le triplé dans les « Classiques » de la spécialité – triomphant à Alta Badia, Adelboden et Kranjska Gora lors de la même saison.

En octobre dernier, le skieur de Park City établissait un nouveau record en s’imposant pour la 4ème fois dans la difficile course de Soelden ! Son ambition de remporter à son tour le grand globe de cristal l’amène aussi à briller en combiné...

http://www.tedligety.com/


ALEXIS PINTURAULT (FRA)

Deux fois de suite 3ème au classement général de la Coupe du Monde, Alexis Pinturault est considéré depuis quelques années maintenant comme un des plus grands talents du ski mondial – ne serait-ce que par sa capacité à briller dans plusieurs spécialités du ski alpin. Il compte ainsi de nombreuses places d’honneur et succès en slalom, slalom géant, combiné, Super-G après avoir célébré sa toute première victoire en Coupe du Monde lors du slalom parallèle de Moscou en février 2012.

Le skieur de Courchevel a notamment brillé dans des ‘Classiques’ comme le Lauherhorn de Wengen ou le Hahnenkamm de Kitzbühel (victoires dans les combinés) ainsi que Kranjska Gora et Wengen (victoire en géant et slalom).

Tout en continuant à se battre avec Marcel Hirscher ou les Norvégiens Kjetil Jansrud et Aksel Lund Svindal pour la suprématie du ski mondial, Alexis visera la victoire dans le classement Coupe du Monde du combiné ré-introduit par la FIS cette saison, le Kandahar de Chamonix étant la dernière étape de cette discipline cette saison. Le double champion du monde junior serait le premier tricolore à s’y imposer quelques années seulement après être devenu le premier Français à enlever le classement général de la Coupe d’Europe !

http://www.alexispinturault.com/


VICTOR MUFFAT JEANDET (FRA)

Six ans après ses débuts en Coupe du Monde à Kranjska Gora et quelques mois après avoir terminé 2ème du combiné alpin du Lauberhorn de Wengen, Victor Muffat Jeandet se hissait sur le podium du difficile slalom géant de Beaver Creek, seulement devancé par le ‘campionissimo’ autrichien Marcel Hirscher. Le natif d’Aixles- Bains est parvenu à cette occasion à ‘remplacer’ au pied levé les leaders français de la spécialité, Thomas Fanara et Alexis Pinturault, tous deux victimes de chutes spectaculaires dans la première manche !

En février 2015, Victor n’avait pas terminé trop loin du podium mondial du géant sur la même piste de Beaver Creek où il disputait aussi le combiné et le slalom.

Gentiment surnommé ‘Grand Totor’ par ses copains de l’Equipe de France qui apprécient sa détermination et sa force tranquille, Victor a particulièrement progressé au cours de la saison 2014/15 se hissant à cinq reprises parmi les dix premiers, gagnant ainsi sa place parmi les sept meilleurs spécialistes mondiaux en fin de saison et sa prometteuse 5ème place lors des Finales de Méribel. Il s’était également classé 5ème du combiné de Kitzbühel (Super-G/slalom) enlevé par Alexis Pinturault. Il devrait pouvoir viser la victoire dans les combinés de la présente saison, y compris à Chamonix.

http://www.victormuffatjeandet.com/


MARCEL HIRSCHER (AUT)

Premier champion à s’être adjugé quatre grands globes de cristal de suite, Marcel Hirscher n’est pas seulement un extraordinaire spécialiste dans les disciplines techniques - mais également un coureur déterminé dans les grandes occasions - aussi bien en Super-G qu’en combiné. Ce n’est pas par hasard que le Salzbourgeois a dominé le combiné mondial de Beaver Creek en février 2015, triomphant devant Kjetil Jansrud après avoir réalisé une superbe performance dans sa plus faible discipline, la descente ! Dans les récentes finales de la Coupe du Monde il a aussi arraché des points très importants en Super-G, finissant ainsi 3ème à Schladming en 2012 et 4ème à Meribel avant de triompher en début de saison à Beaver Creek!!

Ses performances dans des épreuves de combiné aussi sélectives que celles de Val d’Isère (3ème en décembre 2008, 2ème en 2009) ou Kitzbühel (3ème et 2ème en 2014 et 2015) en disent long sur sa capacité de surpassement dans les grandes occasions. Sa participation au Kandahar de Chamonix dépendra en premier lieu de sa forme du moment et de ses performances de début de saison, mais il faut être prêt à venir saluer ce prodigieux athlète de 26 ans qui s’est déjà imposé dans la plupart des « Classiques » du calendrier de la Coupe du Monde.

http://www.marcelhirscher.at


KJETIL JANSRUD (NOR)

C’est paradoxalement en slalom que le meilleur descendeur de la saison passée a effectué ses débuts en Coupe du Monde - à Wengen en janvier 2003 - avant de briller plus tard en slalom géant. Mais il a dû attendre mars 2012 pour savourer une première victoire en Coupe du Monde – en Super-G à Kvitfjel.

Après une saison 2013 gachée par une blessure au genou gauche touché lors d’une chute dans le Super-G des Mondiaux de Schladming, Kjetil renouait avec la victoire à Kvitfjell en mars 2014, enlevant aussi bien la descente que le Super-G. Ce doublé relançait totalement sa carrière au point qu’il se révélait un rival très sérieux pour Marcel Hirscher dans le classement général de la Coupe du Monde. Avec six victoires et quatre places d’honneur, il fut le digne successeur de son camarade Svindal dans les épreuves de vitesse, y décrochant les deux globes de cristal.

Skieur aussi agressif que déterminé, il n’a pas encore réussi à ‘déchiffrer’ la Vertes des Houches lors de ses courses sur la piste française – alors qu’il prenait la 4ème place d’un combiné en janvier 2011 !

http://kjetil-jansrud.com/


ERIK GUAY (CAN)

Les Canadiens ont souvent brillé sur la ‘Verte des Houches’ à partir des années 80 – après que Ken Read se soit imposé sur cette piste juste avant les JO de Lake Placid. Récemment Manuel Osborne-Paradis et Jan Hudec, tous deux excellents glisseurs, y ont aussi excellé - et Erik Guay compte bien les imiter cet hiver. Guay est considéré comme le chef de file de la formation canadienne en raison de ses nombreux succès y compris la conquête d’un superbe titre mondial en descente en 2011 à Garmisch-Partenkirchen un an après y avoir conquis un magnifique globe de cristal en Super-G.

Père de trois enfants et originaire de Mont Tremblant, dans la ‘Belle Province’ de Quebec, Erik a dû faire face à de nombreux coups du sort dans sa carrière, le dernier l’écartant des pistes depuis plus d’un an en raison d’une nouvelle blessure à un genou. Un début de saison encourageant à Lake Louise – 10ème place en descente – devrait l’aider à retrouver toute sa confiance pour les prochaines semaines et lui permettre de retrouver bientôt sa place dans l’élite mondiale. Son principal but est de rester en bonne santé pour la suite de sa carrière et bien préparer les JO en Corée en 2018 !

http://www.erikguay.com/